Comment monétiser un nom de domaine expiré de 10 pages

Voici comment je m’y prends pour monétiser un nom de domaine expiré remonté sur un site web qui contient généralement entre 1 et 10 pages.

Comme je l’ai expliqué dans l’index de cette série de tutoriels, ces sites sont soit :

  1. très nichés : par exemple un EMD qui ciblerai un metier + une ville ou le nom d’une entreprise locale qui a fermé.
  2. inutilisable de par nature : par exemple le domaine d’un évènement, un vieux truc institutionnel avec quelques beaux liens au cul, mais dont on ne sait absolument quoi faire avec. En gros celui-là j’utilise juste le jus…

Comment je m’y prends

  1. J’installe un WordPress déjà configuré que je duplique avec Softaculous
  2. Je créer avec le plugin WordPress Elementor une home page optimisée pour un mots clés (quand c’est possible) et un peu réfléchie histoire de pas se faire griller bêtement par Google ou la concurrence.
  3. J’installe un fichier robots.txt qui bloque au moins les bots de majestic SEO et Ahref
  4. Je récupère du contenu gratuit avec webarchive
  5. Je détermine où je pose mes liens (en home en général) pour pousser les/les money sites
  6. Et voilà…
  7. Je configure tout sur Google Analytics et la Search Console ? … Place au débat !!!

Maintenant que j’ai répondu à mon besoin principal qui est de pousser un money site avec un expiré à 20 € max et 1h/2h de travail dessus, c’est bien mais bon… il va falloir trouver comment gagner de la thune avec !!!!!

Monétisation

Je vais prendre ce contexte en exemple :

Le nom de domaine est le site d’une ancienne entreprise de couverture dans une petite ville de Bretagne. Il possède quelques liens sympa mais rien de ouf et n’est pas expiré depuis trop longtemps.

  1. Devis en ligne : ça serait mon 1er choix. Mais des fois, vous ne trouverz pas de formulaire adapté ou la rémunération ne sera pas suffisamment intéressante. Du coup, je vous expose mon 2ème choix sur la ligne d’après.
  2. Appel surtaxé : En page d’accueil, j’ai structuré ma page de façon à ce qu’elle ressemble a une vraie entreprise. Je peux facilement y coller une section « contact » affichant un numéro surtaxé qui redirige vers une entreprise ou un artisan local. Évidemment, le mieux est de trouver une façon de rediriger le numéro vers un interlocuteur très bavard. Et oui, vous gagnez aussi de l’argent sur le temps passé au téléphone en plus de prendre un commission sur l’appel (x€ l’appel + x€ la minute).
  3. Location de liens : si j’ai acheté ce domaine et monté un site dessus c’est parce que j’ai estimé qu’il me sera utile pour le SEO de mon money site. Donc il n’intéresserai pas d’autres propriétaires de sites ?! Du coup, il est possible de louer quelques liens à d’autres éditeurs de sites pour des sommes très raisonnables (entre 5 et 10 € / mois). En admettant que je loue 3 liens par mois à 5 €, ça fait un revenu de 180 € / an.
  4. La vente d’articles sponsorisés : bizarrement je le fais jamais (je dois être un peu con des fois), mais il est tout a fait possible d’ajouter de nouvelles pages ou articles pour booster la crédibilité du ndd. Et pourquoi pas se faire payer pour le faire ? En gros, ça te paie la rédaction, tu prends un peu de sous au passage, tu ajoutes du nouveau contenu à ton site et ton client est content si t’as été juste sur le prix et la prestation… What else ?! Par contre, il faut garder à l’esprit que que le site bloque le bot Majestic SEO, donc toutes les metrics du sites sont faussées… Concrètement tu vends pas du TF !!!!!

Personnellement, c’est le genre de petits sites que j’aime beaucoup avoir car ça me coûte en général moins de 20 € pour pousser un money site en 2h de travail.

Et 20 € à rentabiliser c’est quand même pas compliqué : un article sponsorisé à 40 € c’est facile à placer 😉

À lire aussi : Nom de domaine expire, le dossier complet